Gâteau aux pommes de mon enfance

Le gâteau de mon enfance c’est le gâteau aux pommes… C’est un des premiers gâteaux que j’ai appris à faire dans une association le Centre Social d’Elbeuf quand j’avais 8ans… Pour y être retournée récemment, je suis nostalgique de ces moments…

Une bonne recette de  gâteau avec des pommes en provenance de Normandie, bien fondantes que je n’ai jamais modifiée ;)

Je vous laisse découvrir cette recette pour vos goûters….

Ingrédients :

- 120g de farine
- 1 paquet de levure chimique
- 100g de sucre
- 4 œufs
- 100g de beurre demi sel
- 3 pommes
- 2 cuillères à soupe de lait (facultatif)

Préparation :

Éplucher et couper les pommes en morceaux.

Dans un saladier, verser le sucre et la farine. Mélanger puis ajouter les œufs un par un puis le beurre fondu.

Si la pâte est trop lourde, ajouter 2 cuillères à soupe de lait. Terminer en incorporant la levure.
Ajouter les dès de pommes puis mélanger délicatement.

Verser dans un moule beurrer et fariné puis faire cuire 30 minutes à 180°.

Les Plus de Sam’ :

Pour des petits gâteaux dans des petits moules, il faudra réduire le temps de cuisson à 20 minutes.

Tags: , , , ,

6 Responses to “Gâteau aux pommes de mon enfance”

  1. 6 octobre 2013 at 11 h 17 min #

    humm comme il es joli!!!il donne envie d’être goûté!!biz yas

    • sam
      6 octobre 2013 at 11 h 31 min #

      Merci Yas… Je vais de ce pas faire un tour sur ton blog ;)

  2. 6 octobre 2013 at 17 h 46 min #

    je suis sûre que ce petit gâteau doit être délicieux !

  3. 9 octobre 2013 at 9 h 45 min #

    J’adore les gâteaux aux pommes. Je note.
    Il va falloir que je revienne plus longuement pour avoir le temps de tout voir.
    A très bientôt

    • sam
      9 octobre 2013 at 9 h 48 min #

      Avec grand plaisir :) On se voit très vite au salon du blog :)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ma playlist gourmande | Sammijote - 18 septembre 2014

    [...] Commençons par un gâteau qui ravira tous les petits et les grands, tiède ou froid, un délice assuré… Éplucher et [...]

Laissez votre commentaire à uneliyaasdebonneschoses


− deux = trois